A Recipe for Success

Cooking Class GroupOn the menu this week: falafel and fattoush.
No, this isn’t your local Middle Eastern restaurant, but as David Morris explains, the chefs in this kitchen are serving up more than good food.

David, a youth-team case manager at Ometz, is one of the organizers behind a new cooking workshop that targets young adults (ranging from late teens to age 30), many of them living in low-income households.

“The goal is to teach skills, break the cycle of social isolation and help build a community,” says David, who has been running the workshop since June. When he first proposed the idea of a cooking workshop, Morris says his clients really gravitated towards the idea. “We held a focus group to learn more about what sort of workshops or groups we could offer and this is what they wanted,” says Morris.

He says the workshop really took off when Aaron, an Ometz client who has experience working as a professional chef, approached to offer his services. Aaron, who was also the recent honoree at the A Chance to Shine gala held this past June, was quickly brought on by Morris to help lead the bi-weekly workshop—a decision he’s very happy he made.

“Aaron is a fantastic cook and a great teacher,” says David. “He knows so much about food, health and cooking techniques—and he’s very patient and approachable.”

At the workshop, the group of around eight young adults is taught various skills to be more self-sufficient in the kitchen, with each lesson covering meal preparation, grocery shop planning, food budgeting and nutrition. In addition to sitting down and sharing the meal they have prepared together, participants are encouraged to take home left-overs after each class so they can reduce their food expenses for that week.

The end of this year’s workshop will be celebrated with a Hanukkah-themed dinner and each participant will receive a personalized cookbook created by Aaron and David, filled with recipes, nutrition advice and cooking tips. David says he is already looking forward to bringing the group together again for the next workshop, starting this coming February.

“This workshop is providing a safe place for clients to share their issues, and helping them to build a support network,” says David, who adds the group has developed a “real bond” with one another. “A lot of them are experiencing the same struggles and I hear them talking about their future, their career goals, their education. It’s such an inspiration.”

La recette du succès

Cooking Class GroupAu menu cette semaine : Falafel et fattouche.
Non, ce n’est pas votre restaurant moyen-oriental du coin, mais, comme l’explique David Morris, les chefs de ce restaurant servent bien plus que de la bonne cuisine.

David, un intervenant de l’équipe des Services de soutien aux jeunes de l’Agence Ometz, est l’un des organisateurs d’un nouvel atelier de cuisine destiné aux jeunes adultes (entre la fin de l’adolescence jusqu’à 30 ans) qui, pour beaucoup, vivent dans des foyers à faible revenu.

« Le but est d’enseigner des compétences, de briser le cycle de l’isolement social et de contribuer à bâtir une communauté », déclare David qui dirige cet atelier depuis le mois de juin. Quand il a lancé l’idée d’un atelier de cuisine, ses clients ont été emballés. « Nous avons formé un groupe de discussion pour mieux cerner le type d’atelier ou de groupe que nous pouvions offrir et c’est ce qu’ils voulaient », déclare-t-il.

David dit que l’atelier a vraiment décollé quand Aaron, un client de l’Agence Ometz qui a de l’expérience en tant que chef cuisinier, est venu proposer ses services. Aaron, qui venait d’être honoré en juin dernier au gala Dessine-moi une étoile, a répondu à la demande de David afin de l’aider à animer l’atelier donné toutes les deux semaines. Il est très heureux d’avoir pris cette décision.

« Aaron est un fantastique cuisinier et un formidable enseignant. Il connaît tellement de choses sur les aliments, la santé et les techniques de cuisine! En prime, il est très patient et accessible », déclare David.

Des compétences variées afin de devenir plus autonomes dans une cuisine sont enseignées au groupe d’environ huit jeunes adultes participant à l’atelier. Chaque séance couvre la préparation du repas, la planification et la budgétisation des achats à l’épicerie, et la nutrition. En plus de partager les repas qu’ils ont préparés ensemble, les participants sont encouragés à emporter les restes à la maison après chaque séance pour qu’ils puissent réduire leurs dépenses de nourriture cette semaine-là.

La fin de l’atelier de cette année sera soulignée par un diner sur le thème de Hanoukka, et chaque participant recevra un livre de cuisine personnalisé, créé par Aaron et David, rempli de recettes, de conseils en nutrition et d’astuces pour cuisiner. David est d’ores et déjà impatient de réunir à nouveau le groupe pour le prochain atelier qui commencera en février 2017.

« Cet atelier offre un cadre où les clients peuvent parler de leurs problèmes en toute sécurité, contribuant à bâtir un réseau de soutien », déclare David qui ajoute que les membres du groupe ont développé de « vrais liens » entre eux. « Beaucoup d’entre sont aux prises avec les mêmes difficultés. Les entendre parler de leur avenir, de leurs objectifs professionnels et de leur éducation est une véritable source d’inspiration. »

Support for Young Adults

logoIn Quebec, individuals with autism spectrum disorder (ASD) have the right to be schooled and receive government support from the ages of 4 to 21. But what happens once they are considered “too old” to qualify for these services?

Helping this growing population of young adults was one of the driving forces behind the specialized Young Adult Support Program (YASP), an innovative pilot project at Ometz.

First launched in 2015, Ometz developed YASP for 18-30 year olds living with high functioning autism spectrum disorder or mild intellectual challenges often coupled with mental health issues.

“Each of these young adults falls between the gaps with regards to public services,” says Amber-Lee Shattler, a Case Manager in Mental Health Support Services who is currently leading the program. She explains this often puts a lot of pressure on the parents to ensure their children receive the proper support and find their place in the community.

The new program offers clients wraparound services, including case management, counselling and support, advocacy to assure all available public resources are accessed, and workshops to help improve independent living and social skills—as well as pursue personal and vocational life goals. There are currently 20 young adults enrolled in the program and Shattler says, a growing wait list.

“Some individuals come to us with existing diagnoses, and others shared that they often struggled with academic and social pursuits, but with no formal diagnosis,” she says. “Most communicated a need for intensive support and accompaniment, as they require help navigating in their communities.”

Shattler says that often means teaching her clients basic life skills such as creating healthy and affordable meal plans to accompanying them on simple errands, such as going to the grocery store and learning to use Montreal’s public transit system. Working one-on-one and in groups, Shattler’s clients can take courses in computer literacy and participate in a vocational assessment program. Every second week, she hosts a cooking workshop where they all work as a team to decide on the menu, cook and eat together, and as she quips, perform the final and least favorite task: the clean-up!

“Group work is so beneficial,” says Shattler, adding she’ll be hosting two more life-skills workshops in the coming weeks—one on nutrition and exercise and the other on time management. As she explains, the major objective of YASP is to support her clients by increasing connection to community, encouraging social interaction, promoting autonomy and equipping them with necessary life and coping skills.

“Our goal is movement,” she says. “To move forward in terms of their goals and independent living.”

Soutien aux jeunes adultes

logoAu Québec, les personnes de 4 à 21 ans qui sont atteintes de troubles du spectre de l’autisme ont le droit d’être scolarisées et de recevoir du soutien gouvernemental. Mais qu’arrive-t-il lorsque ces personnes sont considérées comme étant «trop âgées» pour être admissibles à ces services?

Aider cette population croissante de jeunes adultes est ce que vise le Programme de soutien spécialisé aux jeunes adultes, un projet pilote novateur de l’Agence Ometz.

D’abord lancé en 2015, le programme développé par l’Agence Ometz vise les 18 à 30 ans qui vivent avec un trouble du spectre autistique léger, ou avec des défis intellectuels légers, souvent associés à des problèmes de santé mentale.

«Chacun de ces jeunes adultes passe entre les mailles du filet des services publics», affirme Amber-Lee Shattler, directrice du programme et intervenante pour les services de soutien en santé mentale. Elle explique que les parents ressentent souvent beaucoup de stress, car ils doivent s’assurer que leur enfant reçoit le soutien approprié et qu’il/elle se fait une place au sein de la communauté.

Ce nouveau programme offre des services intensifs, incluant la gestion de cas, du counseling et du soutien, une mobilisation pour assurer l’accès à toutes les ressources publiques disponibles. Il y a aussi des ateliers qui ont pour but d’améliorer l’autonomie ainsi que les compétences sociales et aussi l’atteinte d’objectifs personnels et professionnels. 20 jeunes adultes sont actuellement inscrits au programme, et la liste d’attente est en croissance, nous dit Amber-Lee Shattler.

«Certaines des personnes qui viennent nous voir ont déjà reçu un diagnostic, mais d’autres, sans diagnostic formel, partagent combien, il leur a été difficile de poursuivre des activités universitaires et sociales», dit-elle. «La plupart expriment un besoin de soutien et d’encadrement soutenus, car ils ont besoin d’aide pour naviguer dans leurs communautés.»

Amber-Lee Shattler dit qu’il s’agit souvent d’enseigner des compétences de vie essentielles à ses clients, comme de planifier des repas sains et abordables. Il peut aussi s’agir de les accompagner pour faire des courses, pour faire l’épicerie et pour apprendre à utiliser le réseau de transports en commun de Montréal. Individuellement ou en groupe, les clients de Amber-Lee Shattler peuvent suivre des cours d’informatique et participer à un programme d’évaluation professionnelle. Toutes les deux semaines, elle organise un atelier culinaire où les participants travaillent en équipe pour décider d’un menu, cuisiner, manger et effectuer la tâche qu’ils aiment le moins : le nettoyage! plaisante-t-elle.

«Le travail en groupe est tellement bénéfique», dit Amber-Lee Shattler, ajoutant qu’elle offrira prochainement deux ateliers supplémentaires pour enseigner des compétences essentielles : la nutrition et l’exercice, et la gestion du temps. Elle explique que l’objectif principal du programme est de soutenir ses clients en leur permettant d’accroître leurs liens avec la communauté, en encourageant l’interaction sociale et l’autonomie, et en favorisant l’acquisition d’aptitudes d’adaptation et de compétences de vie nécessaires.

«Notre objectif est de progresser», dit-elle. «D’aller de l’avant au regard de leurs objectifs et de l’évolution de leur autonomie.»

On the Road to Recovery

MWMH 2016_2One in five Canadians will experience mental illness in their lifetime, and the remaining four will know someone who will. On Sunday, October 16th, Ometz staff and clients took to the downtown streets with more than 1,000 other members of the community for the 8th annual MONTREAL WALKS for Mental Health. Organized by the MONTREAL WALKS for Mental Health Foundation, the mission of this popular event is to increase public awareness about mental health and eliminate stigma and discrimination towards people living with mental illness and those who support them.

Since its launch in 2009, MONTREAL WALKS for Mental Health has grown exponentially in number of participants and funds raised. Each year, the Foundation awards grants to non-profit organizations like Ometz, that provide much needed mental health support services and promote recovery in the community.

According to Marcie Klein, Manager of Mental Health Support Services at Ometz, this focus on recovery is one of the major objectives for her unit. “Recovery does not necessarily mean a cure, but rather focuses on people recovering a meaningful life while making the most of their strengths and capacities,” says Klein, who was also one of the founding members of the MONTREAL WALKS’ organizing committee.

Ometz Chief Program Officer, Susan Karpman, who also oversees the Mental Health Department, says Ometz offers a number of services designed to help clients living with mental illness achieve their individual goals for recovery in the areas of supported independent living, day to day coping strategies, returning to employment and strategies to help them feel less isolated and more connected to community.

“When we have given our clients the foundation, skills and support to flourish on their own, we’ve achieved our objectives,” adds Karpman.

If you would like more information about the support options the Mental Health Support Services at Ometz provides, click here.

We hope to see you at next year’s walk!

En voie de rétablissement

MWMH 2016_2Au cours de sa vie, un Canadien sur cinq sera touché par la maladie mentale — et les quatre autres personnes connaîtront quelqu’un dans cette situation. Le dimanche 16 octobre, entourés de plus de 1 000 membres de la communauté, le personnel et des clients de l’Agence Ometz sont descendus dans les rues du centre-ville de Montréal pour la huitième marche annuelle pour la santé mentale. Organisé par la Fondation MONTRÉAL MARCHE pour la santé mentale, cet événement populaire a pour mission de sensibiliser le public sur les problèmes liés à la santé mentale et afin d’éliminer la stigmatisation et la discrimination envers les personnes qui en souffre et ceux qui les soutiennent.

Le nombre de participants et de fonds recueillis par MONTRÉAL MARCHE pour la santé mentale a connu une croissance exponentielle depuis son lancement en 2009. Chaque année, la Fondation accorde des subventions à des organismes à but non lucratif, comme l’Agence Ometz, qui fournissent des services indispensables de soutien en santé mentale, et qui favorisent le rétablissement des membres de la communauté.

Selon Marcie Klein, Directrice des services de soutien en santé mentale de l’Agence Ometz, l’accent mis sur le rétablissement est un des principaux objectifs de son service. «Le rétablissement ne signifie pas nécessairement la guérison. Il s’agit plutôt d’aider les gens à trouver un sens intéressant à la vie tout en mettant à profit leurs forces et de leurs capacités», explique Marcie Klein, qui fait également partie des membres fondateurs du comité d’organisation de MONTRÉAL MARCHE.

Susan Karpman, Chef de la programmation et superviseure des services de soutien en santé mentale de l’Agence Ometz, nous dit qu’un certain nombre de services sont expressément conçus pour aider les clients atteints de maladies mentales à atteindre leurs objectifs individuels de rétablissement. Nous parlons ici de vie autonome, de stratégies d’adaptation à la vie quotidienne, de retour au travail, et de moyens pratiques pour se sentir moins isolés et mieux connectés à la communauté.

«Lorsque nous avons aidé nos clients à acquérir les bases, les compétences et le soutien nécessaires pour s’épanouir, nous avons atteint nos objectifs», ajoute Susan Karpman.

Si vous souhaitez obtenir plus d’informations au sujet des options de soutien offertes par les Services en santé mentale de l’Agence Ometz, cliquez ici.

Nous espérons vous voir à la Marche l’an prochain!

A Message from Gail – November 2016

Gail Small

Gail Small

The World Health Organisation recognizes World Mental Health Day on 10 October every year. At Ometz, we recognize mental health day every day, all year round.

With an emphasis on fostering skills, autonomy and hope, we have developed a range of programs and services to target the stigma attached to mental illness and to invest in the future of our clients and the mental health community at large. Our goal is to provide community-based services to this vulnerable and overlooked population—one that often falls between the cracks of our strained public health care system.

The dedicated team working in the Mental Health Support Services currently assists more than 160 adults living with illnesses such as schizophrenia, bipolar disorder, depression and anxiety disorder, many of whom live well below the poverty line. Our major objective is to support our clients by increasing connection to community, promoting autonomy and equipping them with necessary life and coping skills.

This past year, we have been able to introduce a number of new, exciting initiatives focusing on providing our clients living with mental illness with more promising futures. These include expanded services for young adults with autism spectrum disorders and intellectual disabilities; the expansion of the Ometz Collective Kitchen, a successful new initiative that helps participants plan, purchase and cook nutritional meals on a budget; and our Glee Club, a combination choir and performance group that meets weekly and performs at various community events. We are pleased to report the latter was recently featured in the Montreal Gazette for an article on mental health and the healing powers of music.

We strive to be a recovery-oriented mental health support service. But the road to recovery isn’t always easy, and our success depends in many ways on the support of our generous donors. It is thanks to the incredible support of the ECHO Foundation, Centraide, the MONTREAL WALKS for Mental Health Foundation, the Gustav Levinschi Foundation, the Government of Quebec, Federation CJA and the BDH Community Foundation, that we are able to provide our clients with services that would otherwise have been out of reach.

I hope you will be inspired by this issue of Onews and join us on our mission to increase awareness and access to mental health services for our community.

Sincerely,

Gail Small
Chief Executive Officer

Un message de Gail – novembre 2016

Gail Small

Gail Small

Le 10 octobre de chaque année est reconnu par l’Organisation mondiale de la santé comme la Journée mondiale de la santé mentale. À l’Agence Ometz, chaque jour est le jour de la santé mentale, toute l’année.

En mettant particulièrement l’accent sur la promotion des compétences, de l’autonomie et de l’espoir, nous avons élaboré une gamme de programmes et de services qui ciblent la stigmatisation associée à la maladie mentale et nous investissons dans l’avenir de nos clients et de la collectivité spécialisée dans le domaine de la santé mentale en général. Notre objectif est d’offrir des services communautaires à cette population vulnérable et négligée qui est souvent laissée pour compte dans notre système de santé publique déjà débordé.

L’équipe dévouée des services de soutien en santé mentale de l’Agence Ometz aide actuellement plus de 160 adultes atteints de maladies telles que la schizophrénie, le trouble bipolaire, la dépression et le trouble anxieux. Plusieurs de ces personnes vivent bien en dessous du seuil de pauvreté. Notre objectif principal est d’offrir notre soutien à nos clients tout en favorisant les liens avec la communauté et leur autonomie, de même qu’en aidant ces personnes à acquérir les compétences de vie et les capacités d’adaptation nécessaires.

Au cours de la dernière année, nous avons réussi à mettre en place plusieurs initiatives novatrices qui visent à offrir à nos clients en santé mentale un avenir plus prometteur. Il s’agit notamment de services élargis pour les jeunes adultes atteints de trouble du spectre autistique et de déficiences intellectuelles. Le lancement de la Cuisine collective de l’Agence Ometz est une initiative couronnée de succès qui enseigne aux participants à planifier, acheter, et cuisiner des repas nutritionnels tout en respectant un budget. Notre Glee Club est une chorale qui donne des spectacles de chants et  de danse. Ils se réunissent chaque semaine et se produisent lors de divers événements communautaires. Nous sommes heureux d’annoncer que ce groupe a récemment paru dans le Montreal Gazette dans un article sur la santé mentale et les pouvoirs de guérison de la musique.

Nous nous efforçons d’offrir un service de soutien en santé mentale orienté vers le rétablissement du patient. Mais la voie du rétablissement n’est pas toujours facile, et à maints égards, notre succès dépend de l’appui de nos généreux donateurs. C’est grâce au soutien incroyable de la Fondation ÉCHO, de Centraide, de la Fondation MONTRÉAL MARCHE pour la santé mentale, de la Fondation Gustav Levinschi, du Gouvernement du Québec, de la Fédération CJA et de la Fondation communautaire BDH que nous sommes en mesure de fournir à nos clients des services qui demeureraient autrement hors de portée.

J’espère que vous serez inspiré par ce numéro d’Onouvelles et que vous vous joindrez à notre mission de sensibiliser davantage les gens et de faciliter l’accès aux services de santé mentale dans notre communauté.

Cordialement,

Gail Small
Chef de la direction

Soutenir individus et familles vers l’autosuffisance

Sandy Neim_October 13Rencontrez les gens derrière les merveilleux programmes et services offerts à l’Agence Ometz! Notre collègue, Sandy Neim, présente les services de gestion de cas et explique comment notre équipe offre du soutien en vue d’aider des individus et des familles à aller de l’avant dans leur vie.

 

Quel est votre poste à l’Agence Ometz, et depuis combien de temps l’occupez-vous?

Je travaille à l’Agence Omets en tant que gestionnaire de cas depuis les huit ans. J’œuvre principalement auprès des personnes et des familles qui, d’une façon ou d’une autre, deviennent vulnérables. De plus, au cours de la dernière année, j’ai eu le privilège de participer à l’élaboration du Programme de soutien aux jeunes adultes — une nouvelle initiative constructive pour les jeunes adultes aux prises avec des défis particuliers.

À quoi ressemblent vos activités quotidiennes?

Tous les jours, je travaille avec des individus pour identifier leurs points forts, leurs besoins et leurs objectifs. Je les mets en contact avec des ressources internes et externes, assurant la coordination et l’avancement auprès des partenaires de dossier. Je réalise des examens financiers, des consultations budgétaires, je discute de stratégies parentales, et je fournis du counseling de soutien. Mon objectif est d’aider les individus et les familles à aller de l’avant dans leur vie. Au besoin, j’effectue également des visites à domicile, je rencontre des personnes en milieu communautaire, et j’accompagne des clients à des rendez-vous médicaux, ou dans les bureaux gouvernementaux.

À quoi les familles et les individus peuvent-ils s’attendre en s’adressant aux services de gestion de cas de l’Agence Ometz?

  • Notre objectif est de développer un partenariat fondé sur la confiance et le respect afin de soutenir les individus et les familles vers l’autosuffisance. Nos travailleurs aident les clients à concevoir et à mettre en œuvre des plans d’action centrés sur leurs besoins prioritaires.
  • Nos services de gestion de cas offrent une assistance compétente aux personnes et aux familles qui autrement passeraient entre les mailles du filet des services publics.
  • Nous offrons un espace sûr et confidentiel où les gens peuvent s’exprimer et chercher du soutien.
  • Nous offrons des connaissances professionnelles sur les ressources communautaires et publiques de façon à mieux répondre aux besoins particuliers en lien avec des situations uniques individuelles.
  • Nous informons les clients sur la grande variété de programmes offerts par l’Agence Ometz, y compris, le tutorat, le mentorat, les ateliers de développement des compétences, le counseling familial et individuel, les possibilités de stages, et les opportunités de formation professionnelle — pour n’en nommer que quelques-uns.

Comment les services de gestion de cas de l’Agence Ometz évolueront-ils à l’avenir?

Les services de gestion de cas cherchent constamment à identifier les besoins des clients et à évaluer nos services et les résultats obtenus; cela se fait en tenant compte des commentaires de nos clients.

Nous cherchons constamment à lancer de nouveaux programmes efficaces et novateurs centrés surtout sur les besoins des adolescents et des jeunes adultes.

Nous poursuivrons l’amélioration de notre soutien en offrant encore plus de programmes de formation et de possibilités de croissance.

Grâce aux bénévoles de l’Agence Ometz, nous continuerons d’accroître notre incroyable soutien. Mon expérience m’a permis d’observer à quel point une relation saine et positive avec un mentor peut être transformatrice pour certains de nos jeunes. J’ai également témoigné des avantages académiques autant que sociaux que nos tuteurs offrent aux enfants en leur permettant de véritablement atteindre leur potentiel. Les tuteurs contribuent également à atténuer la pression pour les parents dans les familles monoparentales.

Je vois aussi l’importance d’aider nos clients à trouver des occasions de bénévolat pour eux-mêmes. Ces opportunités peuvent rompre l’isolement social, augmenter leur estime de soi et fournir une structure et un sentiment de fierté dans leur vie.

L’Agence Ometz reconnaît le besoin de créer un moyen d’intervention auprès des personnes atteintes du spectre de l’autisme et d’individus qui vivent avec des défis marginaux et qui sont souvent laissés pour compte dans le système. J’espère que nos services progresseront dans cette direction.

J’ai le privilège d’avoir témoigné de l’évolution continue de la qualité des services et des programmes offerts à l’Agence Ometz. Je suis fière de faire partie de cette organisation inclusive et dédiée au progrès, et qui constitue une composante vitale du paysage de notre communauté juive.

 

Pour en savoir plus sur les services de soutien aux individus et aux familles de l’Agence Ometz, cliquez ici.

 

Supporting individuals and families towards self-sufficiency

Sandy Neim_October 13Meet the people behind the great programs and services offered at Ometz! Our colleague Sandy Neim discusses Case Management Services, and how our team provides support with the objective of helping individuals and families move forward in their lives.

 

What is your work position and how long have you been working at Ometz?

I have been working as a Case Manager at Ometz for the past eight years primarily with individuals and families who are vulnerable in different ways. Over the past year, I furthermore had the privilege of assisting in the development of the Young Adult Support Program, a new and meaningful program for young adults with special challenges.

What are your day-to-day activities?

On a daily basis I work with individuals identifying their strengths, their needs and their goals. I connect them to internal and external resources, coordinating and advocating with dossier partners. I do financial reviews, offer budget counseling, discuss parenting strategies, and provide supportive counseling all within the objective of helping individuals and families move forward in their lives. When needed, I also conduct home visits, meet with individuals in the community and accompany clients to medical appointments or government offices.

What can families and individuals expect from Case Management Services?

  • Our objective is to develop a partnership based on trust and respect in order to support individuals and families towards self-sufficiency. Workers assist clients in developing and implementing action plans focusing on their priority needs.
  • Case Management provides quality services for individuals and families who often fall between the gaps of public services.
  • We provide a confidential, safe place for individuals to express themselves and seek support.
  • We offer professional knowledge of community based and public resources to best meet the needs of individuals regarding their unique situations.
  • We connect clients to the wide variety of programs offered at Ometz including tutoring, mentoring, skill building workshops, family/individual counseling, internships and career training opportunities to name a few.

How will Ometz services for families and individuals evolve in the future?

With the input from our clients, Case Management Services is always looking at identifying needs and measuring our outcomes and our services.

We are always initiating new efficient and innovative programs especially centered on youth and young adults to answer those needs.

We will continue to enhance our assistance by offering more training and opportunity for growth.

We will further expand our amazing support through our Ometz volunteers. My work experience has allowed me to observe just how life changing a good, positive relationship with a mentor can be for some of our youth. I have also witnessed the benefits that our tutors provide for our children both academically and socially allowing them to truly reach their potential. Tutors also contribute in alleviating some of the pressure put on our single parents.

I also see the importance of assisting our clients in finding volunteering opportunities for themselves which can break their social isolation, increase their self-esteem and/or provide structure and a sense of pride.

Ometz has recognized the need to create a response to individuals on the Autism spectrum and individuals with marginal challenges who often fall through the gaps of services. My hope is that our services progress in this area.

I am privileged to have witnessed the ongoing evolvement and quality of Ometz services and programs. Ometz is a progressive, inclusive organization and a vital part of the landscape of our Jewish community of which I am proud to be part.

 

To find out more about support services for families and individuals at Ometz, click here.